( la minute je me la pète )

Dans le figaro du 2 janvier 2008 figure un article de Caroline Wietzel intitulé “la pièce vintage qui change tout”.
Il est évoqué que le vêtement chiné est utilisé par les jeunes comme un moyen de personnaliser son style, de s’élaborer une tenue personnelle à moindre frais.

j’y suis entre autres cité, et deux photographies de mon blog illustrent l’article; J’avais en effet reçu une demande pour utiliser ces photos, mais je ne pensais pas qu’elles iraient jusqu’à être publiés dans le journal papier:

le-figaro.JPG le-figaro-2.JPG

Petit morceau choisi:

“les jeunes gens les plus doués, qui s’adonnent souvent avec talent à ce petit jeu de “mix’n'match”, mettent en ligne leurs essais comme ils livreraient un mode d’emplois. Sur son blog thecherryblossomgirl, la très inspirée Alix décode ses dernières trouvailles joliments photographiées: le gilet en grosse maille pour relooker la petite robe zara (ici) le vieux carré de soie pour revaloriser la blouse h&m (ici), ou encore le petit sac vintage sur une robe Isabel Marant (ici)”.

Pour lire l’article en plus grand, cliquer sur l’image ci dessous:

le-figago-2-janvier-2008-detail.JPG

Ho allez, c’est vrai je me la pète un peu, mais ce n’est pas tous les jours que l’on est cité dans un tel journal.

merci à Loutre pour l’info.

( ex fan des sixties )

 

 

Elles ont aujourd’hui des rides aux coins des yeux, les cheveux grisonnants, mais ont été de véritables idoles dans les années 60.

Elles représentent à elles seules le style de toute une époque, baby doll à la française, voix langoureuses et espiègles, cheveux crêpés et robes trapèzes.

Parce que j’aime tout particulièrement les vêtements et la musique de cette époque, j’ai trouvé sympathique de faire un petit flash back photographique sur les tenues les plus attachantes de ces jolies artistes qui n’ont rien à envier au chanteuses d’aujourd’hui.

 

France Gall ( une vraie poupée de son )

Carré sage, ou cheveux longs d’un blond angélique, petites robes trapèze, imprimés à pois ou fleuris, quelques rayures et des chaussettes hautes pour un look de jeune fille modèle.

grance-gall7.JPG

grance-gall5.JPG grance-gall4.JPG grance-gall2.JPG grance-gall6.JPG

blog_perso_0_0_11541xx3c4ee3d764775ea6835d39242ddaeff71.jpg

 

Francoise Hardy ( et ses yeux dans les yeux )

Possède une allure désinvolte pourtant savament étudiée. Chemises à jabots, mini jupes et pull rayé pour un look romantique et intellectuel à souhait.

ph0762.JPG

ph957.jpeg ph115.jpeg ph066.jpeg ph080.jpeg

ph0952.JPG

 

Sylvie Vartan ( toujours la plus belle pour aller danser )

Candeur et féminité sont les maîtres mots du look de sylvie, qui passe par de nombreux styles capillaires différents, et joue de sa mine boudeuse pour rendre ses tenue formées de robes à dentelles et petit gilet ajustés encore plus irrésistibles.

chaise67.jpg

sylvie-vartan.jpg 19642.jpg mini2.jpg portrait681.jpg

montagne22.JPG

 

Et de nos jours dans tout ça?

Pour celles qui sont également attirées par le style des 60′s, cela semble le meilleur moment pour profiter de la très belle collection Paul & Joe pendant les soldes !

pauljoe6.JPG

pauljoe2.JPG pauljoe3.JPG

pauljoe4.JPG pauljoe1.JPG

pauljoe5.JPG ________le tout Paul & Joe_____

rogervivierbuckleflat.jpg

Et bien entendu, il y a le modèle belle de jour réédité de Roger Vivier par Bruno frisoni.

( lost in disneyland )

Disneyland est sans doute le meilleur endroit pour retomber en enfance, surtout quand on a été baigné dans des dessins animés grouillants de princesses endormies, de souliers égarés, de citrouilles transformées en carrosse dès son plus jeune âge.

Invité par Lila, j’y suis donc retourné il y a peu.
Une très bonne occasion ma foi de se faire vibrer la couenne dans les attractions telles que space mountain ou le train des mines, de se laisser attendrir par les poupées de it’s a small world, de se perdre dans la labyrinthe d’Alice, ou encore de dévorer des friandises sur un manège enchanté.

Demoiselle aux boucles dorées et jeune brune frangée se donnent donc rendez vous dans la matinée, mais ne réussiront finalement qu’a se retrouver une bonne heure après.

Elles ne se doutent pas un seul instant que sous leur manteaux, par le plus grand des hasard elles on mis la même robe. Elles sont définitivement jumelles de style, et ça les fait bien rigoler.

Files d’attente interminables, longue séance photo dans le labyrinthe, enfants hystériques, cheveux emmêlés et barbes à papa collantes sont quelques particularités réjouissantes de cette journée féerique passé entre deux princesses.

disney45.JPG

disney1.JPG

disney35.JPG

disney10.JPG

disney12.JPG

disney13.JPG

disney27.JPG

disney20.JPG

disney26.JPG

disney-46.JPG

disney6.JPG

disney2.JPG

disney3.JPG

disney4.JPG

disney5.JPG

robe44.JPG robe1.JPG

robe2.JPG robe331.JPG

disney7.JPG

disney44.JPG

disney8.JPG

disney9.JPG

disney32.JPG

disney34.JPG

disney29.JPG

disney11.JPG

disney39.JPG

disney33.JPG

disney43.jpg

disney.JPG

disney31.JPG

disney36.JPG

disney14.JPG

disney16.JPG

disney18.JPG

disney19.JPG

disney37.JPG

disney21.JPG

disney30.JPG

disney22.JPG

disney23.JPG

disney24.JPG

disney25.JPG

disney28.JPG

Lila: manteau (le prince) Philip Lim, robe H&M, chaussures repetto, sac vintage.

Moi: manteau zara, robe H&M, chaussures repetto, sac vintage