( mociun )

mociun8.JPG

C’est un style légèrement diffèrent de d’habitude (ou de ce que l’on peut voir ici), mais pas moins attirant à mon goût : Les vêtements de la marque Mociun sont originaux par leurs imprimés très typés, aux tons monochrome forts, et l’esprit poétique, presque ethnique qui s’en dégagent .

De plus bien évidement je suis très attiré par les photos, à l’ambiance chaude et froide à la fois. Ces clichés me donnent envie de me faire de longues tresses et de somnoler dans les draps blanc de mon lit.

Appercu de la collection automne hiver 2007:

mociun17.JPG

mociun1.JPG

mociun6.JPG

mociun5.JPG

mociun3.JPG

mocium15.JPG

mociun4.JPG

mociun9.JPG

mociun71.JPG

et de la collection de l’été dernier:

mociun121.JPG

mociun10.JPG

mociun11.JPG

mociun13.JPG

mociun est disponible chez

devidoll

jumelle

beklina

steven alan

( La pêche )

 

Qui aurait cru

que dans un bassin d’eau claire à l’affût

se cache au travers des reflets un joli petit poisson

aux écailles brillantes se dandinant de tout son long

moqueur de ma canne à pêche de branche et de fil constitué

il mit pourtant peu de temps à se faire attraper

et le pauvre petit être dont il est question

à mon cou fini ses jours bien grognon

 

poisson4.JPG

poisson5.JPG

poisson2.JPG

poisson3.JPG

poisson1.JPG

pendentif poisson articulé déniché aux puces de vanves

( la minute je me la pète )

Dans le figaro du 2 janvier 2008 figure un article de Caroline Wietzel intitulé “la pièce vintage qui change tout”.
Il est évoqué que le vêtement chiné est utilisé par les jeunes comme un moyen de personnaliser son style, de s’élaborer une tenue personnelle à moindre frais.

j’y suis entre autres cité, et deux photographies de mon blog illustrent l’article; J’avais en effet reçu une demande pour utiliser ces photos, mais je ne pensais pas qu’elles iraient jusqu’à être publiés dans le journal papier:

le-figaro.JPG le-figaro-2.JPG

Petit morceau choisi:

“les jeunes gens les plus doués, qui s’adonnent souvent avec talent à ce petit jeu de “mix’n'match”, mettent en ligne leurs essais comme ils livreraient un mode d’emplois. Sur son blog thecherryblossomgirl, la très inspirée Alix décode ses dernières trouvailles joliments photographiées: le gilet en grosse maille pour relooker la petite robe zara (ici) le vieux carré de soie pour revaloriser la blouse h&m (ici), ou encore le petit sac vintage sur une robe Isabel Marant (ici)”.

Pour lire l’article en plus grand, cliquer sur l’image ci dessous:

le-figago-2-janvier-2008-detail.JPG

Ho allez, c’est vrai je me la pète un peu, mais ce n’est pas tous les jours que l’on est cité dans un tel journal.

merci à Loutre pour l’info.